Votre chat bien dans ses pattes
Menu

Quelques maladies les plus courantes chez le chat

 
Maladies génétiques
 
Maladies virales
 

 Maladies génétiques

 La cardiomyopathie hypertrophique (HCM)

C'est une maladie cardiaque d'origine congénitale, héréditaire ou secondaire (conséquence d’une autre maladie du chat), Toutes les races de chat sont concernées, chat de gouttière compris.
 Le HCM se caractérise par un épaississement progressif, plus ou moins important du muscle cardiaque, ce qui conduit à une mauvaise éjection du sang Les symptômes cliniques de l’HCM sont une intolérance, une fatigabilité et des difficultés respiratoires… Malheureusement, la maladie évolue vers la mort du chat. Dans la majorité des cas, le décès du chat survient brutalement sans aucun signe préalable. L’évaluation de cette maladie est réalisée par un vétérinaire spécialisé pratiquant une auscultation associée à des examens plus spécifiques. L’échocardiographie donne un diagnostic précis.

 

La polykystose rénale (PKD - Polycystic kidney Disease)

C'est une maladie génétique et héréditaire. Elle se manifeste par le développement de kystes dans les reins. Cette maladie détruit progressivement les tissus rénaux et aboutit à une insuffisance rénale chronique et au décès chez les chats atteints.
Le test de dépistage de la PKD par ADN est très fiable. Le chat non porteur (test négatif) ne développera pas la maladie et ne la transmettra pas à sa descendance.

Maladies virales

 Le virus de l'immunodéficience féline (FIV)

Le FIV est un virus qui s’attaque aux défenses immunitaires du chat, il se transmet par morsure ou griffures profondes lors de bagarres ou jeux intenses entre chats. Le virus est très fragile, il ne résiste pas longtemps hors du corps de l’animal Le FIV est propre au chat, ni le chien, ni l'Homme, ne peuvent être infectés par ce virus. Il n'existe pas de vaccin, et le meilleur moyen de protéger votre chat c’est éviter qu’il soit au contact avec les chats errants. Le FiV est une maladie incurable. 

 

 La leucose féline (FeLV)

La leucose est une maladie virale grave. Les chats contractent le virus FeLV par la salive, l'urine, les selles ou le sang, La contamination se fait en partageant le même bac à litière ou les gamelles d’un congénère contaminé ou lors de léchage, ainsi que par griffures, morsures ou saillies... La maman peut aussi contaminer ses petits à travers le placenta ou son lait. Le virus FeLV provoque l’immunodéficience : le système de défense de l’organisme devient défaillant et incapable de défendre l'animal contre les différents types de maladies La leucose féline entraîne souvent des anémies (diminution du nombre de globules rouges), des leucopénies (diminution du nombre de globules blancs). Elle peut également être à l’origine d’insuffisance rénale chronique, elle peut aussi favoriser le développement de tumeurs cancéreuses… Cette maladie n’est pas transmissible à l’Homme ni au chien. Si votre chat a accès à un jardin, la vaccination est Le seul moyen pour le protéger.

 

Le Typhus

C'est une maladie virale due à un Parvovirus qu’on appelle aussi panleucopénie féline. Cette pathologie est fortement contagieuse. Le virus résiste plusieurs mois dans le milieu extérieur. La contamination peut être directe ou indirecte (par nos vêtements, chaussures…) De ce fait, même un chat d’appartement qui ne sort pas et qui n’a aucun contact avec d’autres chats peut attraper la maladie. Le vaccin reste, le seul moyen pour assurer à votre chat une protection efficace.
Les symptômes :
  • Un abattement : le chat est prostré, reste couché…,
  • Une baisse d’appétit, voire une anorexie complète,
  • De la fièvre (température > 39°C),
  • Une gastro-entérite : vomissements, diarrhée (parfois avec du sang dans les selles).
Tous les symptômes ne sont pas forcément présents, notamment au début de la maladie. Le traitement d’un chat atteint de typhus nécessite très souvent son hospitalisation. Le pronostic est réservé et le taux de mortalité élevé.

 

Le Coryza

Egalement appelé coryza infectieux, il atteint principalement l’appareil respiratoire du chat. C’est une maladie infectieuse virale contagieuse, caractérisée cliniquement par :
  • Une conjonctivite,
  • Une rhinite,
  • Des difficultés respiratoires,…
Le coryza est causé par trois virus différents impliquant plusieurs symptômes :
  • L'herpès virus félin,
  • Calicivirus,
  • Réovirus.
Ces trois virus se transmettent facilement par contact avec des chats infectés ou de la mère aux chatons. Les symptômes sont généralement :
  • Hyperthermie importante,
  • Conjonctivite,
  • Rhinite et des éternuements,
  • Inflammations buccales.
Sans traitement, l'animal peut souffrir d'effets secondaires majeurs de la maladie : Sinusite et conjonctivite chroniques. La gêne respiratoire peut être constante ou intermittente. 
La maladie peut être mortelle pour les animaux immunodéprimés ou pour les très jeunes chatons. Un chat ayant contracté la maladie, même guéri, peut rester porteur du Calicivirus ou l’herpès virus toute sa vie. Aussi, le meilleur moyen de protéger votre chat, c’est le vacciner ! Le Coryza du chat n’est pas transmissible à l’homme.

 

La rage

La rage est une encéphalomyélite, maladie virale aigue qui atteint le cerveau et la moelle épinière. Elle touche les mammifères qui peuvent la transmettre à l’Homme. La vaccination de la rage est obligatoire pour voyager à l’étranger avec votre chat. La vaccination antirabique se pratique à partir de l’âge de 3 mois en une seule injection. Pour vacciner votre chat contre la rage, il doit être préalablement identifié par puce électronique. Légalement, le vaccin prend effet seulement 3 semaines après l’injection, le rappel doit être effectué chaque année.
 

La Péritonite infectieuse féline (PIF)

C'est une maladie auto-immune virale des chats. Elle est difficile à diagnostiquer, à contrôler et à prévenir. Elle est causées par le coronavirus félin mutant (FIPV).
La péritonite infectieuse (PIF) exploite un système immunitaire immature ou déficient, elle touche préférentiellement des chats en bas âge juqu’à 2 ans ou des chats âgés.
Parmi les chats porteurs de Coronavirus félin entérique (FeCV), impossible de savoir lesquels développeront une PIF (95% des chats sont porteurs du FeCV). Dans la majorité des cas, les chats porteurs, produisent une réponse immunitaire avec le développement d'anticorps antiviraux.
Dans un petit pourcentage des chats infectés (5 à 10 %), par une mutation spontanée du virus, l'infection progresse vers la PIF. Dans ce cas le virus est appelé, virus de la péritonite infectieuse féline (FIPV). Le virus PIF infecte ensuite les globules blancs et les utilise comme moyen de transport pour envahir tout le corps. 
Il existe deux formes de PIF. Humide ou sèche, et plus rarement une troisième forme qui associe les deux. La forme humide a tendance à progresser plus rapidement que la forme sèche. Malheureusement, dans tous les cas, l’issue est fatale pour le chat qui développe la PIF.
 
Les symptômes :
  • Dépression
  • Fièvre persistante
  • Petit ou manque d'appétit
  • Perte de poids progressive
  • Diarrhée
  • Gonflement progressif de l'abdomen
  • Difficulté à respirer
  • Éternuements, nez qui coule
  • Anémie
  • Jaunisse
  • Inflammation des différentes parties de l'œil
  • Symptômes neurologiques, par exemple : la perte de capacité à coordonner les mouvements, la perte de vision,...
Transmission :
Le virus est principalement transmis par :
  • Inhalation de poussières contaminées dans l'air,
  • La salive,
  • Les selles,
  • Les humains qui sont entrés en contact avec le virus (vêtements, chaussures,...)
Le coronavirus FeCV ou FIPV ne sont pas transmissibles à l'homme ni aux chiens. 
 muddy5